mardi 30 mai 2017

Le sentiment des rues

de Joël Cornuault

Éditions Le temps qu'il fait


Encore un livre-promenade ? Oui, mais une promenade rétrospective dans deux quartiers bien spécifiques où les écrivains ne traînent guère: le Point-du-jour, enclave populaire dans le très chic seizième, et La chapelle, dans un dix-huitième arrondissement ignoré des peintres et des touristes.

L'auteur est un petit garçon en culottes courtes, fils de commerçants, qui découvre les rues de son micro-quartier où il ne se passe rien. Il convoque néanmoins Huysmans pour donner quelques lettres de noblesse à ce "bout" de Paris qui a plus à voir avec Billancourt qu'avec Auteuil.

Puis viendra le jour du déménagement et là, changement de décor, en route pour la rue Kablé dans le quartier septentrional de La chapelle.
L'auteur a vieilli, c'est un "ado". Il va au collège, chez le libraire, il apprend à connaître son nouveau domaine. Le quartier est populaire mais les escaliers d'immeubles sont cirés et on dit son nom tout fort à la concierge quand on rentre tard...

Cette vie de quartier vue avec les yeux d'un enfant - mais narrée par un adulte - ne provoque ni commentaires ni regrets. Elle rappellera quelques souvenirs aux moins jeunes, bien sûr, mais ce que l'on entendra, c'est un cri d'amour pour une ville profondément humaine, qui tend hélas à disparaître...

106 pages, 156 g, 19 x 14 cm
  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire