jeudi 11 janvier 2018

Paris Anecdote

d'Alexandre Privat d'Anglemont

Éditions Grasset




Voici l'oeuvre d'un écrivain qui m'était jusqu'alors inconnu.
Né en 1815 à Sainte-Rose en Guadeloupe, ce journaliste-écrivain qui mourra à 43 ans ne produisit que quelques ouvrages, dont celui-ci, probablement le plus connu.

L'auteur nous fait découvrir la capitale au XIX° siècle, à l'instant-charnière où le vieux Paris - qui n'a pas beaucoup changé depuis le moyen âge - s'en va doucement, et le nouveau Paris des grands travaux, du second empire et du baron Haussmann s'annonce déjà en filigrane.

L'écriture est nerveuse, étonnamment moderne, ce qui n'empêche pas l'auteur de nous faire découvrir bien des mots oubliés...

Le fabricant d'asticots, la cuiseuse de légumes, les loueurs de viandes, le marchand de feu, le lapin immortel, l'atelier des éclopés...

L'auteur est un curieux. Il pousse toutes les portes, celles de la manufacture de pipes culottées, celles du devineur de rébus, celles de l'exterminateur de chats, celles de la loueuse de sangsue, et tant d'autres...

Mais ce que l'auteur aime par dessus tout, c'est s'amuser. Il nous fait parcourir les lieux où le petit peuple s'amuse, boit et boit encore...
C'est ainsi que vous parcourrez le faubourg du Temple ou le boulevard de la Courtille et que peut-être, vous vous y perdrez !

Ce délicieux petit livre est un  vrai régal pour tous les amateurs d'un Paris d'avant le béton, un Paris où l'on travaillait dur mais où l'on buvait sec ! 


Livre broché
 271 pages
 19 x 12 cm, 240 g. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire